La tombe

La mort n’est qu’un passage dans une vie nouvelle et un monde nouveau servant de pont entre ce monde et l’autre. Ce pont s’appelle « Barzakh » (isthme). L’âme, en effet, est immortelle contrairement au corps qui doit en général se décomposer et disparaître. Pendant cette période isthmique l’âme est soumise à un examen terrifiant qui fixera le mort sur sa destination soit au Paradis, soit à l’Enfer. Un Hadith affirme que « la tombe est ou bien l’un des jardins du Paradis, ou bien l’une des fosses de l’Enfer ».

’Amr Ibn Al ’As (ra) a dit : « Une fois que je serai mort, restez autour de ma tombe le temps qu’il faut pour sacrifier un chameau et pour distribuer sa viande (entre les pauvres) afin que vous m’aidiez ainsi à supporter ma solitude et afin que je sache quoi répondre aux questions des Messagers de mon Seigneur (les Anges de la mort) ». Rapporté par Moslem


Articles publiés dans cette rubrique

samedi 22 décembre 2007

Visiter les Cimetières

A) Est-il interdit de visiter la tombe d’une personne morte en étant non-musulmane ?
Dieu a dit au Prophète à propos des Hypocrites (ceux dont on savait qu’ils n’étaient pas musulmans bien qu’ils le disaient) : "Et ne prie (la prière du défunt) sur aucun d’entre eux qui meurt, ni ne te tiens pas debout (...)