Prescription Alimentaire

Depuis fort longtemps, le problème des nourritures et des boissons s’est posé aux peuples et aux nations ; les gens ne savaient pas ce qui leur était permis et ce qui leur était défendu. Le problème se posa tout particulièrement pour les nourritures animales.

Quant aux nourritures et aux boissons végétales, l’humanité n’a pas connu beaucoup de divergences à leur sujet. L’Islam, par exemple, n’a déclaré illicite que ce qui se transforme en boisson alcoolisée, et ce quelle qu’en soit la source, raisin, dattes, orge ou quelqu’autre matière que ce soit, du moment qu’il y ait eu fermentation.

Et comme nous le découvrirons plus tard, l’Islam a déclaré illicite tout ce qui provoque un engourdissement ou cause un mal au corps. Le problème qui a connu de grandes divergences, fut donc celui des nourritures animales.


Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 24 avril 2008

Consommation d’une boisson contenant de l’alcool en faible quantité

Selon certaines publications des séminaires scientifiques aux États-Unis, toutes les boissons gazeuses contiennent une certaine quantité d’alcool. D’après les lois sur les aliments et drogues en vigueur aux États-Unis, une boisson dont la teneur en alcool est inférieure à 0,5 % n’est pas classée comme (...)

lundi 4 février 2008

Additifs alimentaires, licites/illicites ?

Avec toutes ces nouvelles recettes de cuisine, tous ces nouveaux produits mis en vente dans nos super marchés, comment savoir ce qui est autorisé à la consomation ?

vendredi 1er février 2008

Le tueur à retardement : la cigarette

INTRODUCTION :
Au nom de Dieu le Clément, le Miséricordieux ! Louange à Dieu, celui qui nous a rendu licites les bonnes choses et nous a interdit les mauvaises. Prière et Salut sur notre Prophète Mohamed ainsi que sa famille et ses compagnons.
Avant tout, Dieu a demandé à ses serviteurs croyants (...)

Brèves

15 février 2008 - L’origine de la Saint-Valentin et quelques conseils aux musulmans

La plupart des historiens pensent que l’Histoire de la Saint-Valentin remonte à la période des (...)